LE METRO AU JAPON

Je ne pouvais tout de même pas mettre en titre « Ecrasée… » parce que je vais très bien et je voudrais éviter des crises cardiaques pour une blague. On voit souvent, on entend souvent ce qu’on appelle un préjugé sur le fait qu’en forte période d’influence dans le métro, on est souvent écrasé contre la porte du wagon. C’EST VRAI ! J’ai vécu « l’horreur » d’être écrasée contre la paroi de la voiture, pas plus tard qu’aujourd’hui. En fait, cette fois-ci a été légèrement moins pire que la première fois où j’avais vraiment le visage et le corps compressé tellement qu’il y avait de monde dans le métro. Heureusement, je descendais une station après mais je vous avoue, c’est vraiment l’horreur parce que tu ne peux absolument pas bouger d’un millimètre et c’est bien chiant. Voyez la tête que je faisais plutôt (j’ai pris la photo de ma gueule à ce moment là chez moi puisque je ne pouvais pas bouger et faire un selfie dans le métro mais c’était clairement cette tête là^^).

Mais ce n’est pas nouveau, l’heure d’influence se situe entre 7h et 9h environ le matin, et le soir c’est généralement entre 18 et 20h. C’est la première fois en l’espace de trois mois que je me retrouve dans une telle situation et à part le lundi, qui est beaucoup plus calme, je me pose toujours la question, quand je vais bosser si je vais encore me faire écrasée contre la porte. Et on pourrait me dire, bah essaie de te mettre ailleurs ? Oui mais non, ce serait pareil et être proche de la porte signifie sortir plus vite et ne pas casser les bonbons à tous les autres qui ne sortent pas forcément à la même station. Et oui, je pense pratique parfois.

Enfin bref, mise à part ma petite mésaventure, qui va sans doute recommencer tant que je prendrais le métro dans ces heures là pour aller travailler, le métro au Japon, c’est trop bien ! C’est très propre, tout le monde est un peu endormi ou sur son téléphone et il est toujours à l’heure. A part la seconde ligne que je prends quand je vais au travail (je dois faire un changement obligatoire car par rapport à là où j’habite, je vais plus dans le sud d’Osaka) mais du coup, ça me permet à chaque fois d’avoir le métro de 8h41 et ainsi arriver pile pour 9h au travail. De plus, dans les gares, pour annoncer l’arrivée du métro, il y a une petite musique assez sympa suivant où est-ce que l’on est. Parce que j’avoue que parfois (la gare de Taisho par exemple !), ça casse un peu les oreilles suivant la mélodie qui y est jouée.

Que dire de plus ? Le métro, c’est super pratique. Il y a toujours un agent pour veiller au bon fonctionnement entre les allées et venues des usagers. Et généralement les conducteurs (ils sont toujours par deux), ils font une salutation quand ils partent du quai. Et je n’ai jamais entendu parler d’accidents, quand je peux apercevoir les rames, il y a toujours un très grand espace au milieu, ce qui fait que les métros allant dans un sens et dans l’autre ne peuvent clairement pas se toucher. Il y a en tout cas aucun risque de collision accidentelle. Ou s’il y avait une collision, ce serait avec les piliers qui soutiennent les plafonds. Mais pour la petite anecdote, c’est pareil avec les trains. Les trains régionaux ont des voies réservées spécialement pour eux et pareil pour le Shinkansen. Impossible qu’un Shinkansen ne puisse croiser un train régional.

Voilà, voilà ! C’était tout ce que je pouvais vous dire sur le métro et les petites mésaventures que l’on peut rencontrer aux heures de pointes 🙂