FUKUBUKURO ; UNE INSTITUTION

Fukubukuro ou plus communément appelé « Sac de la chance » est un vrai phénomène au Japon, une institution même. Ces sacs surprises sont distribués dans quasi tous les magasins le 2 et 3 janvier généralement, juste après la fête du Nouvel An, et la valeur qu’il y a dans chaque sac correspond généralement à un prix 3 fois supérieur que le prix payé pour l’avoir. Chaque personne passe sa journée dans les magasins, à vrai dire plutôt le matin et pour avoir une chance d’avoir le fukubukuro que l’on veut, il faut venir très tôt ! Et quand je dis très tôt, genre 7h30 du matin. Ce que j’ai fais par ailleurs, comme pas mal de gens. Et quand on regarde un peu les gens, certains ont plusieurs sacs surprises de la même enseigne. Il y a parfois une limite à un sac, deux voire trois par personne, mais, et pour en avoir été témoin, il y a certains magasins où il n’y absolument pas de limites ! Une des filles que j’ai rencontré ce midi dans un magasin de poupée avait au moins 7 sacs ! Et quand on sait que le sac était à 5 500 Yens (environ 46 €), on se dit que les japonais sont fous et que pour certaines choses, ils dépensent vraiment beaucoup ! Les plus plébiscités sont Apple, Bic Caméra (magasin d’électronique) et Pokemon Center. Par contre, faut vraiment avoir économisé toute l’année en vue de ce jour pour le coup…

Pour ma part, je ne voulais pas trop dépenser et j’ai vu qu’il y avait un magasin sur le thème Alice au pays des Merveilles, appelé Alice on Wednesday. Ne me demandez pas pourquoi cela s’appelle comme ça, j’en ai aucune idée. Toujours est-il que je suis arrivée super tôt devant le magasin, car sachant qu’il y a devant les magasins des files d’attentes comme pas possible, je me suis dis sait-on jamais. Mais c’est en arrivant devant que je n’ai vu personne et que je me suis dis que j’aurais pu en fait venir vers 8h30-9h, c’était largement faisable. Et comme je m’y attendais, en passant devant Apple pour me rendre au magasin, il y avait déjà une dizaine de personnes à attendre. Je me demande combien de gens sont arrivés après 8h tiens. Enfin bref, alors que je me disais : « je ne vais quand même pas être la seule à attendre devant, il y a bien des gens qui vont finir par arriver… » Et bien mon voeu a été exaucé car une jeune fille est ensuite arrivée et comme on attendait toutes les deux dans le froid, nous nous sommes mises à discuter ensemble. Haru (son prénom) ne parle que japonais, comprend légèrement l’anglais donc ce fut un peu difficile de dialoguer mais avec mon peu de vocabulaire et ma grammaire, on a quand même réussi à dialoguer. Même si forcément, je ne comprends pas encore très bien le japonais alors bonne astuce, j’ai surtout usé des « Hai » (= oui) ou des « So desu ne » (= d’accord, n’est-ce pas). On s’est super bien entendues que du coup, elle m’a attendu pendant que je payais mon fukubukuro. J’étais partie dans l’optique de ne pas trop dépenser d’argent car d’une, je n’avais besoin de rien. Je me suis juste dis qu’il fallait au moins tenter une fois ça.

Après cela, nous sommes parties à pied en direction de Nippombashi « Den Den Town », la ville électrique, soeur de la grande Akihabara à Tokyo et qui se trouve à 15 minutes à pieds environ de mon logement. Et c’est là que nous arrivons à ce fameux magasin où nous avons rencontré cette jeune fille qui a pris 7 sacs ! Je disais donc un magasin de vêtements et autres accessoires pour poupée « Doll ». Et une nouvelle connaissance s’ajouta à notre petit groupe. Il me semble qu’elle s’appelle Alice à y avoir entendu mais je ne suis pas certaine. Nous avons mis le cap pour l’Abeno Q’s Mall parce qu’il y avait deux trois choses qui m’intéressait mais forcément à 12h30 passé, les fukubukuros étaient tous vendus. Bah ce n’est pas grave, je n’aurais pas dépensé plus de 1 000 Yens comme ça (environ 8€50). Nous sommes ensuite allés manger parce que la fin se faisait ressentir, puis nous avons un peu flâné dans le centre commercial mais il y avait tellement de monde. Et puis, nous nous sommes séparées ici toutes les trois, reprenant chacun son chemin.

C’était une très bonne journée, mais je ne sais pas si je le referais vraiment. J’ai vu que dans le magasin Alice on Wednesday, il y avait aussi des parapluies (j’en cherche un depuis longtemps) donc certainement que j’y retournerais pour ça mais sinon… Il faut vraiment avoir l’envie de se lever tôt et de faire de très bonnes affaires. C’était une expérience incontournable à faire, bah voilà je l’ai faite. Et en même temps, ça effraie de voir que les gens dépensent autant d’argent pour ces sacs en espérant y trouver la perle rare. Et il faudrait limite pouvoir se téléporter à deux endroits différents pour être certains d’avoir tous les fukubukuros qui nous intéresse. Et même s’il y a des trucs que j’aime bien au pokémon center, jamais je n’aurais dépensé 5 000 Yens pour avoir un gros sac remplis d’objets dérivés (= goodies) de toutes sortes. Je préfère m’acheter pleins de trucs à manger pour ce prix là !