UJI ET WAZUKA ; LE THE

Uji et Wazuka sont reconnues à travers le Japon pour une seule chose : le thé vert ! Wazuka regroupe plusieurs petits villages en flanc de montagne et la route du thé passe par cet endroit ainsi que la ville de Uji. A Wazuka, la seule chose intéressante en fait à visiter, ce sont les champs de thé ou fermes à thé. Si on s’y prend à l’avance pour réserver, on peut même aller dans les champs pour aider à la récolte du thé. Et bien sûr, il y aussi des rizières comme partout ailleurs au Japon, mais Wazuka est vraiment célèbre pour son thé. Le thé que l’on boit un peu partout au Japon, notamment à Kyoto vient d’ici. Je ne me suis pas forcément arrêtée au bon endroit si je voulais aller dans une ferme à thé mais c’était plus en mode auto formation / découverte.

Puis je suis partie sur Uji ; on peut faire les deux dans les journées c’est largement faisable, en commençant par Wazuka car c’est un peu chiant d’accès, au niveau des transports. Uji est une petite ville toute sympathique où dès que l’on sort de la gare, il y a déjà des effluves de thé dans l’air. La ville est concentré en deux points principaux : une rue commerçante à l’architecture traditionnelle, où se mêlent restaurants de nouilles au matcha (nouilles vertes avec un arôme de thé vert) et des boutiques de thé bien entendu ! Viens ensuite un temple assez célèbre qui est le temple Byodo-in. Le nom voulant signifier le temple du Phoenix. Célèbre car il abrite tout un tas de trésors nationaux comme une statue du « vrai » bouddha ; le « suprême » comme ils disent et tout un tas de divinités de la louange. Uji est sympathique et il n’y a pas encore trop de touristes.