PVT CHAPITRE 2 – L’APRES DEMARCHES

VISA ACCEPTE !!!!!!!!!!!!!!

Je vais donc pouvoir aller chercher mon visa le jeudi 31 Mai. Et un aller retour de plus à Lyon ; 2h dans les transports, 31 € de péage une nouvelle fois pour rester combien de temps au consulat ? 5 minutes. Ca dégoûte un peu mais en même temps, c’est pas cher payé pour l’avoir mon visa. Et qui dit visa accepté,dit pleins de démarches diverses après demande. Genre, rendre mon appartement (j’ai le temps hein mais vaut mieux se renseigner à l’avance), vendre mes meubles, résilier mes différents abonnements et payer de surcroît tout ce qu’il y a à payer comme l’eau, l’électricité.

Je ne suis pas encore partie mais c’est vrai que j’ai trop hâte. Parlons un peu des démarches qu’il me reste encore à faire… Côté travail, je dois m’inscrire à priori auprès de la mairie au Japon en tant que guide touristique Freelance pour être dans la « légalité » et ensuite je pourrais donc travailler pour une agence de guides indépendants et peut-être pour une autre agence de voyage dont je ne divulguerais pas le nom. Mais sinon, je n’aurais pas besoin d’autre chose. Je dois avouer que ça fait un peu peur dit comme ça, mais je verrais en temps voulu de toute façon.

Après côté logement ; c’est en cours. Je dois résilier mon bail avec une belle lettre et j’ai, de ce que j’ai lu sur mon contrat, trois mois de préavis. Il faut aussi que je vende mes meubles car pas trop le choix ; résilier l’électricité, l’eau, les différents abonnements. Et oui, il y en a des choses à faire mais comme je ne pars pas avant fin novembre, et bien, je ne peux donc pas vraiment m’y prendre à l’avance.

Nouveau travail en attendant le grand départ dit nouveaux horaires, nouvelles conditions et surtout et bien j’ai résilié mon bail afin de pouvoir mettre des économies pour le Japon ! Ha j’ai tellement hâte de partir que l’attente se fait de plus en plus pesante. Je profite également pour commencer à préparer mes différents petits voyages à travers le sol Nippon. Et une de mes premières destinations sera Wakayama. Une charmante ville de campagne apparemment et pas trop connue des touristes, ce qui est bien sûr préférable !

Edit du 20/08 : A ce jour, résiliation de l’appartement OK ! Electricité OK ! L’eau : en cours ; mon abonnement téléphonique internet tv… on me demande 220 € de résiliation, c’est abusé et comme je ne vais pas avoir de bail au Japon, et bien le fait de partir à l’étranger, même avec son visa, son billet d’avion en guide de preuve, sans bail ça ne marche pas… Ils ne se cassent vraiment pas le bol pour nous prendre encore et toujours de l’argent, les opérateurs quand même. Fin, pas le choix. De plus, je suis bientôt arrivée au montant que je voulais mettre de côté pour les changer en devises avant mon départ.

Je travaille dans un endroit qui ne me plait absolument pas, où l’ambiance et l’organisation sont de plus en plus à chier mais ça fait un salaire à la fin du mois me dira-t-on. J’avoue avoir vraiment hâte de partir, de ce travail pour commencer. Tout est un peu en cours ou en attente pour l’instant mais on va dire que ça avance bien 🙂 Les cours de japonais reprennent très prochainement en plus de ça donc une chose positive dans le mauvais lot :).

Edit du 29/09 : Fin du travail à ce jour, et je vais pouvoir me concentrer davantage sur les cours de japonais et la préparation de mes affaires, même si j’ai encore 2 mois devant moi ! Hâte de partir, et ce même si j’ai encore plusieurs interrogations. Quelle banque choisir ? Est-ce que je vais m’en sortir toute seule avec mes pauvres connaissances pour ouvrir un compte bancaire ? Quel forfait téléphonique choisir ? Je vous avoue que c’est le genre de choses qui me fait légèrement stresser mais ça va le faire ! Au pire, si je m’en sors pas, je trouverais bien quelqu’un au moins qui parle anglais pour m’accompagner. De plus, le dernier cours de japonais auquel je participerais va se tenir une semaine avant de partir, si ce n’est pas parfait ça !

D’ailleurs, un conseil pour ceux qui comptent partir au Japon : n’oubliez pas de ramener des « Puresento » (cadeaux) pour vos hôtes. Effectivement, c’est une marque de respect que de ramener un petit quelque chose lorsque vous vous rendez quelque part. Etant donné que je vais dormir sans doute un peu plus de 5 mois dans la même auberge de jeunesse (à voir en fonction de mes plans, du travail etc), il est tout de même assez logique de ramener quelques cadeaux pour leur montrer ma reconnaissance au fait qu’ils acceptent de m’héberger. Ceci vaudra également pour mon futur employeur. Pour ce qui est de « qu’est-ce que je peux ramener au juste et qui peut faire plaisir ? » Des produits alimentaires régionaux français bien sûr ! Les japonais aiment la France et nous avons un patrimoine gastronomique plus que varié, sans doute qui ferait jalouser certains pays alors n’hésitez plus. Le meilleur moyen de faire plaisir à un japonais c’est de puiser dans ce merveilleux patrimoine gastronomique français.

 

Ce sera la dernière parenthèse de cet article. La prochaine fois que j’écrirais, ce sera à mon arrivée sur le sol nippon 🙂