FAST FOOD = ISSUE DE SECOURS

Et là, on va me dire : Mais qu’est-ce qu’elle vient nous parler des fast-foods alors qu’elle vit dans un pays où la gastronomie est quand même diversifiée ? Et bien justement, vous devez savoir un truc mes amis : le japonais de tous les jours mange des plats à base de pâtes ou de riz quasi tout le temps ! Encore mieux ? Le poisson, les fruits, les légumes et la viande, ça coûte très cher ! Pour la première fois depuis 6 mois que je suis ici, ce midi, j’ai mangé des sushis au saumon !

Pour être brève, quand je commence à en avoir marre de manger du riz ou des pâtes, et ce, à toutes les sauces, j’avoue qu’un petit fast-food genre mcdo n’est pas de refus. C’est un peu « la porte de secours » pour varier les plaisirs comme qui dirait.

Au Japon, Mcdo est d’ailleurs beaucoup moins cher qu’en France (compter pour un menu best-of normal ; burger, frites et boisson – environ 5,20 €). Même la boite de 15 nuggets revient à ce même tarif ! En fait Mcdo au Japon, c’est assez différent, au même titre que KFC. Je ne fais pas étale de KFC ou Mos Burger (une autre chaine plus haute de gamme que les deux autres) parce qu’on en trouve beaucoup moins que les mcdo ou burger king. Imaginez chez Burger king, les 8 nuggets à même pas 2 € ! Bref, ce qui change ce sont les menus, les variations. Chez nous en France, des fois ils sortent des burger avec du roquefort ou de la raclette. Ici au Japon, déjà pas de menus avec les nuggets ; ensuite on a du burger poulet/boeuf sauce teriyaki. Sauce un peu sucrée mais avec le poulet, ça le fait trop bien ! Puis il y a aussi des burgers éditions limitées avec un oeuf au milieu, ou alors un pain différent. L’ice Tea que l’on connait en France, ici, ce n’est rien de plus que du thé et on nous donne du sirop de glucose (?) pour le sucrer.

Et malheureusement, je dois dire que je suis devenue une consommatrice presque régulière du fast-food pour changer des habitudes. J’ai compté sur le mois d’avril ; 4 fois. Et ce mois-ci, je commence bien, 1 fois au mcdo avec des amis pendant notre session plâtre (on a un nouveau bâtiment en construction pour l’église et j’avais envie d’aider durant mon temps libre ; on a pas d’entreprise de pro à ma connaissance qui nous aident) et nuggets au burger king hier car je suis rentrée tard et la flemme de me faire à manger. Mais en allant manger de la malbouffe, on peut en faire des rencontres surprenantes ! J’ai pu discuter en japonais avec mon pauvre vocabulaire, et ce avec trois japonais super ouverts à la discussion et adorant Sylvie Vartan genre.

Mais les américains ne sont pas seuls à se partager le marché du fast-food. Il y a des chaines de restaurants fast-food japonais tels que Yoshinoya ou Matsuya qui proposent des plats rapides à base de riz et de viande le plus souvent ; du curry et d’autres plats qui peuvent se manger assez rapidement. Ca ne coûte pas très cher non plus, le thé ou l’eau n’est pas payante donc c’est à volonté et parfois on a aussi la soupe miso dans ce que l’on commande. Fin de toute façon, les japonais mangent toujours très vite ; en 25 minutes, ils ont déjà fini. En France aussi mais… on parle tout de même quand on est à table, ce qui fait durer un peu le repas. Les japonais, non.

Article sans doute inutile, je m’en excuse mais cela fait aussi partie de mon quotidien. C’est limite plus sain de manger fast-food que les boites de nouilles instantanées. Et puis comme avec les clients, je mange au restaurant et on se retrouve bien souvent dans des restaurants proposant des pâtes ou du riz parce que ce n’est pas cher et que je me fais payer mon repas par les clients, et bien forcément, le soir en rentrant, je n’ai pas forcément envie de manger encore des pâtes ou du riz.